Le 2ème REP est l'héritier direct du 2ème bataillon étranger de parachutistes.

Le 2ème REP est l'héritier direct du 2ème bataillon étranger de parachutistes. Mais en qualité de seule unité parachutiste de la Légion étrangère encore en activité, le 2ème REP est également l'héritier de toutes les unités paras Légion d'Indochine et d'Algérie, soit de la compagnie parachutiste du 3ème régiment étranger d'infanterie, précurseur en la matière, des 1er , 2ème et 3ème Bataillons étrangers de Parachutistes d'Indochine et du 1er Régiment étranger de Parachutistes d'Algérie.

Le 2ème BEP voit le jour à Sétif en 1948. Dès le début de 1949, ce bataillon est engagé en Indochine où il se couvre de gloire ; il y restera jusqu'en 1955, date à laquelle il s'embarque pour l'Algérie après avoir reçu la fourragère aux couleurs de la Légion d'honneur. C'est à cette même époque qu'il se réorganise pour adopter une structure régimentaire et devenir le 2ème REP. Depuis sa création, le 2ème REP a toujours été à la pointe des engagements de l'armée française, comme l'indique la liste des opérations auxquelles le régiment a participé (Indochine, Algérie, Kolwezi, Tchad, Liban, Gabon, Golfe, Somalie, Rwanda, Djibouti, Bosnie, RCA, Brazzaville, Bosnie, Kosovo, Côte d'Ivoire,Afghanistan,Mali.

-



-

opex

opex

Devenez Membres de La Maison du Légionnaire

Devenez membres de l'association " La Maison du Légionnaire" pour 10 euros par an et recevez votre carte de membre et 2 fois l'an "l'Echos de la Vède "

_

Infos 2 éme REP

Infos  2 éme REP
REP INFOS 01.2016

3 févr. 2016

Mont Garbi 3 Février 1982

Le 2e REP de Calvi commémore la tragédie du Mont Garbi


Il y a 34 ans, le 3 février 1982, la 4 CIE du 2 REP de Calvi, aux ordres du Capitaine Darras est en tournante à Arta à Djibouti. Dans le cadres de ses activités ,elle doit être larguée dans l'Est du pays. En raison de mauvaises condition météorologiques, le Nord Atlas transportant les militaires percute le relief du mont Garbi. Il n'y aura aucun survivant. Les corps des 29 officiers- sous officiers,caporaux et légionnaires seront ramenés à Calvi où ils recevront les honneurs militaires en présence du ministre de la Défense Charles Hernu, des autorités militaires et de nombreux Calvais qui se sont associés à la douleur du Régiment. Une cérémonie commémorative aura lieu cemercredi 3 février à 11h30 au carré militaire de Calvi.



Dépôt de gerbe, sonnerie aux morts et minute de silence 
Le colonel Jean-Michel Meunier, chef de corps du 2e REP et Jean-Toussaint Guglielmacci, conseiller départemental de Calvi-Balagne, adjoint au maire de Calvi et l'adjudant (et) Heer déposaient une gerbe au pied de la stèle. 
C'est un sous-officier de la 4e compagnie qui procédait au récit de l'accident: 

La sonnerie aux morts précédait une minute de silence. 
Parmi les anciens de l'amicale des légionnaires parachutiste, l'adjudant-chef (er) encore très ému se souvient de cette tragédie à jamais ancrée dans sa mémoire: 
" Au moment du drame, j'étais chef du centre d'entraînement commando d'Arta plage. Au dernier moment j'ai laissé ma place de largueur dans l'avion au quartier Maître Gloannec. J'ai été un des premiers à arriver sur les lieux de l'accident. La vision de mes camarades morts était insoutenable". 



_

28 déc. 2015

Libre opinion du Général DARY

Général Bruno DARY : La crèche au cœur de la Légion étrangère.
Posté le mardi 22 décembre 2015
LIBRE OPINION du Général Bruno DARY : La crèche au cœur de la Légion étrangère.
Noël est la fête légionnaire par excellence. Très vite après sa création en 1831, la Légion étrangère adopta Noël. Elle le fit avec d’autant plus de facilité qu’elle était composée essentiellement d’hommes venus de toute l’Europe et pour qui, même lorsqu’on était un « paria », Noël constituait une fête traditionnelle, à défaut d’être religieuse.

Voici comment, à Fez, le 2e étranger fêtait Noël en 1912 : « La veillée de Noël se passait autour d’une crèche vivante, comme c’était alors la tradition. Les draps, les chèches, les ceintures bleues constituaient l’essentiel des déguisements de la sainte Famille et des bergers ; une poupée représentait l’enfant Jésus et parfois un bourricot ajoutait au réalisme du tableau. À minuit, les officiers venaient dans les chambres et la veillée commençait alors autour de la crèche avec ses chants, ses chœurs allemands, russes, espagnols. » Depuis lors, le déroulement de la fête a peu évolué.
Au cours de la Grande Guerre, une dimension supplémentaire fut ajoutée avec la réalisation de spectacles, de jeux ou de sketches. Peu à peu, les crèches vivantes laissèrent la place à des crèches confectionnées par les légionnaires. Après la guerre d’Algérie apparaîtra le concours de crèches avec attribution de prix par un jury.

La fête de l’enfance, la fête de la famille et celle de l’espérance 
Si la Légion s’est appropriée Noël, si cette fête s’est inscrite rapidement et naturellement dans ses traditions, c’est parce que l’on retrouve des fondements religieux, historiques ou culturels, communs à la fois à Noël et à la Légion étrangère : la nativité n’est-elle pas en effet la fête de l’enfance, la fête de la famille et celle de l’espérance ?

Pour la tradition chrétienne, Noël marque la venue au monde d’un enfant, promis et attendu pour sauver les hommes et en qui les chrétiens voient Dieu incarné. Le nouveau-né, comme l’enfant, est donc naturellement placé au cœur de cette fête. Au sein de la Légion : même principe. Les légionnaires sont au cœur de la fête, surtout les plus jeunes et les nouveaux arrivants. Ce sont eux qui reçoivent les cadeaux, ce sont eux qui conçoivent et réalisent la crèche, ce sont eux, encore, qui montent les sketches. C’est pour eux que les cadres restent toute la nuit, si bien que durant ces festivités, il n’y a plus ni cadres, ni légionnaires, mais seulement des compagnons d’armes.

Le monde entier a retenu de Noël l’image de la sainte Famille. Noël, dans la tradition chrétienne, est devenu ainsi la fête de la famille. Cette fête de la famille a largement dépassé la chrétienté, puisque toute famille, de par le monde, a le souci de se réunir à cette occasion. La Légion se présentant comme un refuge et une famille d’accueil pour tous ses hommes venus du monde entier, il paraissait naturel qu’elle intégrât cette fête à son patrimoine. Le légionnaire a fui ou quitté un métier, une patrie, des amis, une fiancée, et seule la chaleur d’une famille peut remplacer un tel vide dans le cœur et l’esprit d’un homme, surtout la nuit de Noël.

Enfin, cet enfant, né d’une vierge, était annoncé et attendu comme le sauveur du peuple d’Israël ; il devait apporter le salut aux hommes de bonne volonté, il était donc un signe d’espérance. Là encore, ce symbole d’espérance a trouvé naturellement sa place au sein de la communauté légionnaire, car la plupart des candidats arrivent en situation d’échec professionnel, affectif ou psychologique ; ils viennent chercher, consciemment ou non, quelque chose d’autre, qu’ils ont souvent du mal à exprimer. La Légion, où ils s’engagent généreusement, incarne à leurs yeux une nouvelle chance, un rayon d’espoir, voire une espérance.
Noël dans le cœur des hommes de bonne volonté. Noël, au cœur de la Légion étrangère.


Général Bruno DARY 
Ancien commandant de la Légion étrangère
Ancien Gouverneur militaire de Paris
Haut du formulaire


Message de Noël du Président

Afficher l'image d'origine


                                                Message de Noël du Président
Noël est avant tout la fête de la famille. Mais pour eux qui sont seuls, c'est-a-dire qui n'ont pas de famille, ce n'est pas un moment de fête, mais un instant de solitude exacerbé !
C'est bien ce qui a fait et continue de faire le cœur et la force de Noël à la Légion ! À celui qui est seul, elle ouvre ses rangs et lui offre une nouvelle famille. Elle donne ainsi un sens fort à cette fête, comme elle donne un sens à son engagement !
En souvenir des Noëls passés dans la fraternité légionnaire, en  communion de pensée avec nos jeunes frères d'armes, qu'ils soient à Calvi ou engagés en opérations intérieures ou extérieures, et sans oublier ceux de nos camarades qui passeront Noël dans la solitude de leurs seuls souvenirs, j'adresse un joyeux Noël ! 
J'associe à ce mot mes vœux, afin que la joie et l'espérance de la Crèche, qui depuis Hérode jusqu'à aujourd'hui, ont fait trembler les puissants, éclairent notre route  chaque jour de l'année 2016 !
Le Président.

Bibliothéque

More Majorum

Les anciens

Les anciens
Le légionnaire est un volontaire involontaire, un homme qui se résout à être soldat lorsque sa volonté cède devant un destin plus fort que lui. Il sert son destin, et bien le servir est une obligation personnelle qui ne regardent que lui. Dans la dure discipline il sauve sa liberté d'homme ; il est d'autant plus son propre maître qu'il sert plus, d'autant plus fier qu'il sait combien son service est humble... Chacun combat pour soi, pour quelque chose qu'il a fait personnellement plutôt que pour une raison personnelle... Dans cette troupe internationale, on part d'obligations personnelles entièrement souscrites pour atteindre à l'obligation collective.Partout et toujours, je les ai trouvés pareils à eux même et par conséquent, les meilleurs. Dignes et intrépides sous le feu, ils restent fidèles à la règle d'honneur qui interdit à la légion de courber la tête devant le souffle horrible de la mort

40 ans 2 R.E.P

40 ans 2 R.E.P

Revue de presse

Revue de presse
souvenirs

Opérations

Actu Terre

Géostratégie et Affaires Internationales

Armée de terre

Opérations Extérieures

Mémorial Afghanistan

AFGHANISTAN

AFGHANISTAN
Réorganisation

ECPAD

Ma liste de blogs

Actualités défense

Le journal de la Défense

Les vidéos de ministeredeladefense sur Dailymotion